Au pays de l'écriture, avec Manuela Gonzaga

February 22, 2016

 

À la question "Tu es au Mozambique, Manuela ?", notre auteure Manuela Gonzaga a répondu aujourd'hui sur les réseaux sociaux, "Non, pas encore, je suis dans l'écriture de mon prochain roman". Merveilleuse réponse. Peut-être ne s'en est-elle même pas rendu compte, tant en portugais, sa réponse peut naturellement se traduire par "je me consacre à l'écriture de mon nouveau roman". Alors soit, la beauté est dans l'oeil de celle qui lit.

Je l'entends tous les jours, moi, cette phrase : "Tu passes tes journées devant ton ordinateur". En fait non. Si, bien sûr, physiquement, je suis là : assise sur ma chaise, tapotant sur mon clavier, fouillant Internet ; mais mon moi est ailleurs. "Les livres nous permettent de vivre plusieurs vies" disait le grand maître récemment disparu ; et bien les traduire, c'est démultiplier ce pouvoir.

Parfois, il suffit d'un paragraphe, d'une idée, d'un mot, et l'esprit s'envole. On revient une heure ou une minute plus tard, et on a l'inpression d'avoir fait le tour de la Terre. Alors même si on brûle de lire cette nouvelle oeuvre qu'elle nous prépare, souhaitons-lui de ne pas revenir de sitôt parmi nous, et de profiter pleinement de ce privilège divin qu'est le talent pour l'écriture. Parce qu'en fin de compte, c'est certain, sa plume affûtée nous fera voyager avec elle au fil de ses pages secrètes.

Manuela Gonzaga est l'auteure de "Isabelle de Portugal, l'Impératrice", "Mozambique : pour que ma mère se souvienne", et "Shéhérazade, la dernière nuit".

En cours de traduction chez Le Poisson Volant : "Mon seul et grand amour, je me suis mariée" et "Moi folle, non et non !", et... un sixième roman dont elle ne nous a pas encore dévoilé le titre. Un succès, assurément.

 

Crédit photo : Frederico Teles

 

Please reload

Suivez-nous
Please reload

Tags
  • Facebook Basic Square
Please reload

Derniers articles
Please reload

Archives

© Laure Collet Traductions

SUIVEZ-NOUS

  • Wix Facebook page
  • LinkedIn Social Icon