NOS AUTEURS

Manuela Gonzaga

Crédit photo Frederico Teles

 

Écrivain, historienne, et journaliste pendant une grande partie de sa vie, Manuela Gonzaga nous surprend par la maestria et l’élégance de son écriture.

Chercheuse associée au Centre d’Histoire d’Outre-Mer (CHAM), de l’Universidade Nova de Lisbonne, elle est à l’aise dans tous les styles. Après un premier succès dans le roman avec « Meu Único, Grande Amor, Casei-me », elle s’est essayée à la biographie historique avec « Isabelle de Portugal, l’Impératrice », et à l’autobiographie romancée avec « Mozambique : pour que ma mère se souvienne ». Plus récemment, elle est revenue, avec plaisir et un talent toujours intact, au roman avec « Shéhérazade : la dernière nuit ».

Succès fulgurant dans ses versions portugaise et française Isabelle de Portugal, l’Impératrice retrace la vie de cette infante de Portugal devenue reine de Castille et impératrice consort du saint-empire romain germanique. L’épouse de Charles Quint devait sortir de l’ombre de ce géant de l’Histoire, c’est chose faite, grâce à Manuela Gonzaga.


 

Mozambique : pour que ma mère se souvienne, c’est l’histoire d’un livre qui ne devait pas être publié. Lorsque Manuela Gonzaga commence sa rédaction, elle n’a qu’un seul souhait : sauver une extraordinaire histoire d’amour pour l’Afrique et les Mozambique des affres de la maladie d’Alzheimer qui menacent la mémoire de sa mère. Avec la joie et la spontanéité de l’adolescente qu’elle était en arrivant là-bas, elle nous fait découvrir ce monde perdu, merveilleux, et violent, qu’était l’Empire colonial portugais.

Lucide folie: l'enfer patriarcal du Portugal de la Belle-Epoque, est son nouveau roman publié chez Le Poisson Volant. Doida não e não est disponible en portugais chez Bertrand Editora .

Découvrir notre entretien avec Manuela Gonzaga.

João Paulo Oliveira e Costa

João Paulo Oliveira e Costa est docteur en Histoire et professeur titulaire à la Faculté de Sciences sociales et humaines de l’Universidade Nova de Lisbonne. En parallèle, il est également directeur du Centre d’Histoire d’Outre-Mer (CHAM). Passionné par les grandes Découvertes portugaises, il s’est lancé avec succès dans la fiction historique avec la trilogie « Les Dagues de l’Empire » : L’Empire des Moineaux (2008) ; Au Fil du Temps (2011) ; et Le Chevalier d’Olivença (2012). Avec les grandes Découvertes portugaises pour toiles de fond, ces trois romans sont des best-sellers au Portugal.

Cet amoureux de Lisbonne est également l’auteur de deux biographies historiques : L'Infant Dom Henri, Prince Navigateur (2017) et Dom Manuel I, un prince de la Renaissance » (2017), parues en exclusivité chez Le Poisson Volant.

Chercheur insatiable, qui semble marcher dans les pas des aventuriers du XVe siècle, il concentre désormais son attention sur le Japon, au sujet duquel il donnera bientôt des cours au Musée de l’Orient, à Lisbonne. Sa série japonaise "Le Sanouraï noir" est déjà un succès : Le Samouraï noir (2017), Shogun, le seigneur du Japon (2019) et La Dame au Kimono blanc (2019)

Récemment, l'empereur du Japon a décoré João Paulo Oliveira e Costa de l'Ordre du Soleil Levant, Rayons d'or en sautoir, en reconnaissance de son travail pour la diffusion de la culture japonaise.

João Paulo Oliveira e Costa est membre de notre comité de lecture pour la collection "Chaire Eduardo Lourenço".

Fernando Henrique Cardoso

Ancien président du Brésil (1995-2002)

Crédit photo Arquivo iFHC

 

Président de la République fédérative du Brésil lors de deux mandats consécutifs (1995-2002), Fernando Henrique Cardoso est désormais le président de la Fundação Instituto Fernando Henrique Cardoso (FiFHC, à São Paulo) et président honorifique du Bureau national du Parti de la Sociale-Démocratie Brésil (PSDB). Il préside également la Commission mondiale sur la Politique des drogues, et il est un des douze membres des Elders, groupe indépendant de leaders mondiaux qui travaillent ensemble pour la paix et les droits de l’Homme, créé en 2007 par Nelson Mandela.

Récipiendaire de nombreuses décorations et distingué par de nombreux hommages, il a reçu le 10/07/12 le Prix John W. Kluge pour son étude de l’humanité, octroyé par le Centre John W. Kluge de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis.


 

Son dernier livre, Ces penseurs qui ont inventé le Brésil est sorti en juin 2016 chez Le Poisson Volant.

Angela Alonso

 

Professeure titulaire au Département de Sociologie de l’Université de São Paulo, présidente du Cebrap (Centre brésilien d’analyse et de planification), et chercheuse du CNPq PQ-1D. Elle est docteur en Sociologie à l’Université de São Paulo (2000), en post-doc à l’Université de Yale (2010) : en 2009, elle a même reçu le John S. Guggenheim Foundation Award.

Elle est membre des comités universitaires de l’ANPOCS (2015-2016) et de la Biblioteca Brasiliana Mindlin-USP. Ses recherches et ses publications se concentrent sur les relations entre la culture et l’action politique, et les mouvements politiques et intellectuels.

Maria Fernanda Bicalho

 

Professeure associée au Département d’Histoire de l’Universidade federal Fluminense, Maria Fernanda Bicalho est également professeure invitée à l’Université de Provence, et en 2014, à l’EHESS de Paris. Elle est également professeure associée dans le programme de Doctorat en patrimoines d’influence portugaise, du Centre des Études sociales de l’Université de Coimbra.

Maria Fernanda Bicalho fait partie de nombreux réseaux de recherche brésiliens et internationaux. Elle a dirigé et dirige toujours des thèses et des mémoires en Histoire du Brésil colonial, Histoire moderne, et Histoire de la Péninsule ibérique.

Elle se concentre actuellement sur l’Histoire politique, développant des travaux et des cours sur les réseaux de pouvoir et d’administration de l’Empire portugais ; des pouvoirs, des institutions, et des élites de la monarchie portugaise et sur ses territoires d’outre-mer.

Elle est à l'origine de nombreuses œuvres collectives, comme O Antigo Regime nos Trópicos. A dinâmica imperial portuguesa (séculos XVI-XVIII), qu'elle a coécrit avec  João Fragoso et Maria de Fátima Silva Gouvêa (Rio de Janeiro: Civilização Brasileira, 2001), et O Governo dos Povos, avec Laura de Mello e Souza et Júnia Ferreira Furtado (São Paulo: Alameda Editorial, 2009).

Dans La Ville et l’Empire, elle fait preuve de toute son expérience dans le domaine de l’Histoire urbaine et de l’Urbanisme, notamment en ce qui concerne Rio de Janeiro, entre les XVIe et XIXe siècles.

Maria Fernanda Bicalho est membre de notre comité de lecture pour la collection "Chaire Eduardo Lourenço".

José Milhazes

 

José Milhazes est un historien et journaliste portugais. en 1977, il part en Union soviétique pour faire l'expérience du communisme. À partir de 1983, il traduit du russe en portugais des œuvres littéraires et politiques.  Très engagé dans les relations entre ses deux pays, il est l'un des plus éminents correspondants en Russie de la télévision portugaise.

En 2013, il a été fait Chevalier de l'Ordre du Mérite de la République portugaise.

António de Vieira, l'incroyable histoire du favori juif portugais de Pierre le Grand est son premier ouvrage publié chez Le Poisson Volant.


 

António Manuel Hespanha

 

António Manuel Botelho Hespanha est un historien et juriste portugais. Diplômé en Droit (Sciences historico-juridiques) et Docteur en Histoire et Politique institutionnelle européenne, il mène de front les deux carrières d’universitaire et de chercheur.

Jouissant d’une grande renommée internationale, il est considéré comme l’un des grands acteurs du renouveau de l’Histoire institutionnelle et politique des pays ibériques et de leurs colonies.

À sa dense bibliographie, il faut ajouter des collaborations dans des journaux et magazines spécialisés, portugais et étrangers, et de nombreuses traductions et adaptations d’œuvres de référence dans le domaine de l’Histoire du Droit.

Œuvre incontournable, sa Culture juridique européenne : synthèse d’un millénaire dresse un panorama exhaustif de notre environnement juridique, de Justinien à la Constitution européenne.  

António Manuel Hespanha nous a quittés le 1er juillet 2019. Outre son travail exceptionnel, il nous laisse le souvenir d'un homme passionné et passionnant qui nous a honorés de sa confiance. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Tamar Herzog

Tamar Herzog est historienne et juriste. Elle est professeure titulaire de la chaire Monroe Gutman d'affaires latino-américaines à l'université Harvard. Elle a précédemment enseigné à Stanford, Chicago, et à l'Université autonome de Madrid.

Spécialiste mondialement reconnue, ses contributions portent essentiellement sur l'histoire européenne moderne et la période coloniale latino-américaine.

Dans son premier ouvrage publié par Le Poisson Volant, Nations, Citoyens, Immigrés dans l'Espagne et l'Amérique espagnole du XVIIIe siècle, elle explore l'émergence du concept typiquement espagnol de communauté, et son évolution au XVIIIe siècle.

Fernanda Arêas Peixoto

 

Fernanda Arêas Peixoto est professeure du Département d'Anthropologie de l'Université de São Paulo (USP), chercheuse du CNPq (Ministère des Sciences et Technologie), et coordinatrice du groupe de recherches USP/ CNPq, Coletivo Asa. Artes, saberes, antropologia (http://www.coletivoasa.dreamhosters.com).

Ses recherches portent sur l'histoire et la théorie de l'Anthropologie, les relations intellectuelles France-Brésil, les rapports entre anthropologie et littérature, ainsi que sur l'imaginaire et la culture urbaine. 

Auteur de Diálogos brasileiros: uma análise da obra de Roger Bastide (2000) et co-organisatrice, entre autres, de Gilberto Freyre em quatro tempos (2003), Antropologias, histórias, experiências (2004), Os estrangeiros e a construção das cidades (2011) et Las ciudades sudamericanas como arenas culturales  (2016).

Éditrice responsable de l'Enciclopédia de Antropologia (http://ea.fflch.usp.br) et membre du comité scientifique de Bérose - Encyclopédie en ligne sur l'histoire de l'anthropologie et de ses savoirs ethnographiques (www.berose.fr). Professeure invitée au IHEAL- Paris 3 (2010) et à L'Université de la República, Montevideo (2017).

Le Voyage pour Vocation est son premier ouvrage paru aux éditions Le Poisson Volant.

Vimala Devi

Écrivaine, poète, et traductrice polyglotte, Teresa da Piedade de Baptista Almeida, connue sous le pseudonyme hindou Vimala Devi, est née en 1932 à Goa (Inde) alors sous domination portugaise.

Elle y travaille pour différents journaux avant de partir en 1958 au Brésil dans le but de faire connaître la culture indo-portugaise. Elle part ensuite en Europe, à Lisbonne, Paris, et Londres, où elle travaille comme critique d’art pour la BBC. Elle finit par s’installer à Barcelone en 1973, où elle réside actuellement.

La poésie représente une grande partie de sa production littéraire, que ce soit en portugais, espagnol, catalan, ou espéranto. Elle a seulement publié deux œuvres de prose : des recueils de contes.

Premier opus de la nouvelle Collection Eduardo Lourenço, Mousson est son premier ouvrage paru aux éditions Le Poisson Volant.

Laura de Mello e Souza

Laura de Mello e Souza est une histoire est professeure d’université brésilienne.

Fille du critique littéraire Antonio Candido, elle a toujours était en contact avec le milieu universitaire. Elle est l’auteure d’études pionnières dans les domaines de l’histoire socioculturelle et politico-culturelle. Son œuvre Les Déclassés de l’or en est un exemple parfait.

Elle a été professeure d’Histoire moderne à l’Université de São Paulo (1983-2014), et elle est actuellement professeure titulaire en Histoire du Brésil à l’Université Paris-Sorbonne.

Elle est considérée comme l’une des principales historiennes du Brésil.

Parution prévue courant 2020.

Isabel de Pina Baleiras

Isabel de Pina Baleiras est diplômée en Histoire, en Histoire médiévale et en Théâtre à la Faculté de Lettres de Lisbonne. À Lisbonne, elle s’est formée au théâtre à la Comuna, de l’IInstituto de Formação e Criação Teatral (I.F.C.T.) et elle a également suivi un stage d’art dramatique à l’école Jacques Lecoq de Paris. Cette artiste complète a également une formation en danse classique et moderne.

Fruit de sa thèse d’Histoire médiévale : Éléonore Teles : une femme de pouvoir?, son œuvre Éléonore Teles : une reine inattendue est son premier livre à paraître en français aux éditions Le Poisson Volant. Il s’inscrit dans une nouvelle ligne de biographies historiques des reines médiévales portugaises.

Parution prévue courant 2020.

© Laure Collet Traductions

SUIVEZ-NOUS

  • Wix Facebook page
  • LinkedIn Social Icon